L'hydrogène, pilier de la mobilité décarbonée
L'hydrogène, pilier de la mobilité décarbonée

Les 5 raisons qui font de l'hydrogène
L'énergie de demain pour décarboner les transports


L'hydrogène se produit de différentes façons, à ce jour principalement par l'industrie du gaz et des hydrocarbures, il est ensuite stocké ou acheminé sur son lieu d'utilisation. Il peut aussi être produit par électrolyse de l'eau, par un électrolyseur pouvant être placé à proximité des stations de ravitaillement en hydrogène et de sources d'énergies renouvelables favorisant une mobilité verte et des installations autonomes.

Le pourvoir énergétique de l'hydrogène est le plus élevé des combustibles. Il est 3 fois supérieur par kilogramme à celui de l'essence. De plus, il ne rejette aucun CO2 lors de sa transformation en électricité par une pile à combustible, seulement de l'eau.

L'utilisation de l'hydrogène pour les véhicules permet de profiter des avantages de la mobilité électrique, lors de sa transformation par la pile à combustible embarquée, à savoir l'absence d'émission de gaz à effet de serre, tout en dépassant les limites des véhicules à batterie, permettant d'atteindre les performances des véhicules thermiques, à savoir :

  • Une autonomie d'environ 700 km, sans impact des conditions climatiques
  • Un rechargement en seulement 5 minutes grâce à des technologies de compression avancées
  • Un poids réduit pour l'ensemble du dispositif de traction
  • Une puissance délivrée constante jusqu'à consommation intégrale du réservoir

Ces avantages sont d'autant plus notables pour la mobilité des véhicules lourds et des flottes captives.

La commercialisation de véhicules à hydrogène a débuté dès 2015. Aujourd'hui, de nombreux modèles sont déjà disponibles chez Hyundai, Toyota, Honda, Renault, Vanhool et tous les principaux constructeurs (SAIC, GM, Volkswagen, PSA, Daimler, Isuzu, etc.) ont annoncé des programmes de développement et de production de véhicules à hydrogène pour les mois ou années à venir. L'offre se compose de nombreux véhicules légers mais aussi des poids lourds, des bus, des tramways, des bateaux et très prochainement des trains.

Les grands programmes de financements annoncés en Europe pour la filière Hydrogène (plus de 35 milliards annoncés entre 2020-2030 dans 5 pays, dont 7 milliards d'euros en France) vont permettre de développer une véritable infrastructure. Le nombre de stations de ravitaillement va exploser dans les mois et années à venir pour passer de 185 stations aujourd'hui à 3 700 stations d'ici 2030 et 15 000 d'ici 2040. Ces stations permettront une recharge en hydrogène de plusieurs véhicules simultanément, en un temps record.

Présentation HRS